LiveZilla Live Chat Software

Service de documentation en études et interventions régionales - Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le fléau de la tuberculose au 20e siècle et le Sanatorium de Roberval

Gagnon, Jérôme. (2004). Le fléau de la tuberculose au 20e siècle et le Sanatorium de Roberval.

[img]
Prévisualisation
PDF (Document complet)
580kB

Résumé

Nulle maladie n'a marqué autant la première moitié du 20e siècle que la tuberculose. Ce mal était jadis omniprésent. Rares sont les familles québécoises où l'on ne retrouvait un membre proche ou éloigné atteint de cette maladie qu'on appelait alors la consomption, la phtisie ou plus dramatiquement la « peste blanche », et dont on disait des malheureux infectés qu'ils étaient poitrinaires. En fait, la maladie prend une telle ampleur en Occident qu'on la considère comme un véritable fléau qu'il faut enrayer en priorité. La lutte relève véritablement d'une croisade qui ne s'achèvera qu'au cours de la décennie 1950, avec la quasi-disparition de la maladie. Le souvenir du mal n'est pas complètement effacé. Les cicatrices laissées par la maladie dans les familles sont encore palpables moins d'un demi-siècle plus tard, ce qui explique certainement la relative discrétion à son sujet. Seules les oeuvres portant sur l'étude scientifique de la maladie se distinguent parmi les nombreux ouvrages de propagande antituberculeuse publiés principalement entre 1900 et 1950. Parmi les quelques ouvrages d'histoire, signalons l'étude de Louise Côté Louise Côté, En garde! Les représentation de la tuberculose au Québec dans la première moitié du XXe siècle, Québec, Presses de l'Université Laval, 2000, 318 pages. dressant un portrait de l'évolution des perceptions de la tuberculose chez les Québécois au cours de la première partie du 20e siècle, et mettant en évidence la culture que cette maladie a créée au sein de la société. Louise Côté fait en effet ressortir le caractère particulièrement social de la tuberculose. Ainsi, contrairement à d'autres affections, celle-ci a des répercussions sociales profondes en dépit du fait que ceux qui en souffrent sont relégués au sein d'une micro-société : celle du sanatorium. Le présent texte reprend donc cette conclusion principale de l'oeuvre de Côté, en étudiant le phénomène à l'échelle de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d'une de ses institutions : le Sanatorium de Roberval. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean réagit-il à la tuberculose de la même façon et dans les mêmes cadres que le reste de l'Occident ? Dans quelle mesure s'insère t-il dans la même dynamique que le reste du Québec ? C'est à ces questions que cette étude tentera de répondre.

Auteur(s):Gagnon, Jérôme
Titre:Le fléau de la tuberculose au 20e siècle et le Sanatorium de Roberval
Type de document:Article
Titre de la revue:Non spécifié
Date:2004
Lieu de publication:Chicoutimi
Nombre de pages:36
Sujets:Culture et loisirs - Sports > Histoire
Société > Santé
Mots-clés de l'auteur:ROBERVAL, TUBERCULOSE, SANATORIUM, HOPITAL, HISTOIRE
Informations complémentaires:Titulaire du droit d'auteur : © Jérôme Gagnon
Déposé par: Charlène Blackburn
URL:http://bibliotheque.uqac.ca
Déposé le:01 janv. 2004 12:34
Dernière modification:04 juill. 2012 13:40
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans le SDEIR sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630